Un Tour pas comme les autres. Reporté en raison de la crise du coronavirus, le Tour de France 2020 se déroulera du 29 août au 20 septembre. Il ne ressemblera à aucun autre. Pas à cause des coureurs, mais de tout ce qui les entoure, crise sanitaire oblige. Alors que l’état d’urgence est levé depuis ce samedi et qu’une jauge de 5.000 personnes est autorisée pour les événements sportifs, Christian Prudhomme assure que les coureurs qui ont pu s’entraîner dès le 11 mai ont « retrouvé le moral. »

Trois kilomètres en moins à Lyon 

« Il y aura des changements à la marge, a reconnu le directeur du Tour samedi dans les Grandes Gueules du Sport sur RMC. La traversée de Lyon en juillet ou en septembre (le 12, lors de la 14e étape), ce n’est pas la même chose. La traversée en ville sera réduite de trois kilomètres. Il y aura une cote en moins. Parfois, on partait devant des écoles primaires ou des collèges, les gymnases servaient de salle de presse… Il faut des ajustements. Il faut à nouveau se poser et réfléchir. »

60% de la caravane

Avant la course, la caravane sera aussi impactée, certaines marques ayant renoncé à y prendre part dès le mois d’avril pour des raisons économiques. « Il y aura 60% de la caravane », précise Prudhomme. Il y aura davantage de masques. Dans 20 ans, on saura que c’est le Tour de France 2020 parce qu’on verra les masques au bord des routes. »

Pas de selfie avec les coureurs

L’accès aux coureurs sera également très compliqué. « Il ne sera plus possible de demander un autographe ou un selfie. D’ordinaire, nous avons cinq partenaires sur le podium autour des champions, là ce sera un par un, personne ne se serrera la main. Il n’y aura pas de bisou. Le maillot jaune sera remis derrière par un assistant d’équipe qui fait partie de la même bulle que le coureur. Nous devions remonter en avion des Pyrénées mais les équipes ont souhaité le faire en bus pour être dans leur environnement. »

Peut-on encore craindre que le Tour soit annulé? Christian Prudhomme, qui est en contact permanent avec les autorités et notamment le ministère des Sports, reste prudent: « On nous a demandé deux scénarios. Un largement ouvert, l’autre plus resserré. Ce qu’on nous demande surtout, c’est de pouvoir passer de l’un à l’autre, de pouvoir le resserrer en cours de route si c’est nécessaire. Aujourd’hui la jauge des 5.000 spectateurs existe toujours. Est-ce que ce sera toujours le cas fin août ou en septembre? Je ne sais pas. »

https://rmcsport.bfmtv.com/cyclisme/tour-de-france-les-dernieres-precisions-de-prudhomme-sur-l-edition-2020-1946538.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.