Le numéro 1 mondial, Novak Djokovic, s’attendait à un flot de questions ce lundi à propos de son geste incontrôlé envers une juge de ligne (ndlr: une balle projetée en direction de la bâche qui l’a atteinte à la gorge) qui lui a valu d’être disqualifié en 8e de finale de l’US Open, face à Pablo Carreno Busta. Alors que l’exercice touchait à sa fin, le Serbe a montré un léger agacement quant à la teneur des questions: « Cet incident est encore là, il sera encore là et vous, les journalistes, vous êtres très bons pour me rappeler cet incident… »

« C’est une grande leçon »

Calme, posé, celui qui entame sa 286e semaine dans la peau de n°1 à l’ATP (égalant au passage Pete Sampras) n’a pas caché son état d’abattement après son geste fatal. « Bien sûr, c’était un choc de finir l’US Open comme ça, a dit Novak Djokovic. Je tremblais. C’est la première fois de ma carrière que quelque chose comme ça se produit. C’est vrai que cela aurait pu m’arriver plus tôt dans ma carrière. C’était un geste malheureux. Il y a eu beaucoup de spéculations, de discussions pour savoir si c’était mérité… Je l’ai accepté et je suis passé à autre chose. J’étais désolé pour la juge de ligne, j’ai vérifié qu’elle allait bien. J’ai appelé Laura (ndlr: la juge de ligne), ça m’a soulagé. Elle n’a évidemment pas mérité cela, c’est une bénévole qui adore le tennis… Le temps guérit ce genre de choses. Mais je n’oublierai jamais, c’est une grande leçon. »

Mais Novak Djokovic se sent incapable d’affirmer que cela ne lui arrivera plus: « Ce qui m’est arrivé est imprévisible. Je ne peux pas promettre que ça ne m’arrivera plus jamais. Tout est possible dans la vie. Je vais prendre comme une grande leçon. Il faut avancer. »

« Il y a des choses qu’on ne peut pas prévoir, a-t-il poursuivi. J’ai ma personnalité, j’ai toujours eu des hauts et des bas dans ma carrière. J’essaie de contrôler mes émotions. Je ne peux pas promettre que ça ne m’arrivera plus jamais. Je ferai de mon mieux pour me maîtriser. Tout est possible dans la vie. Je vais prendre ça comme une grande leçon. J’en ai parlé avec les membres de mon équipe. Il faut avancer. »

« Dominic mérite ce titre plus que n’importe qui « 

Novak Djokovic n’est pas allé au bout de la finale de l’US Open qui a consacré Dominic Thiem face à Alexander Zverev. « J’ai regardé jusqu’à la fin du 4e set, a-t-il dit. Je félicite les gars pour leur prestation. Dominic a réussi un gros truc, parce qu’avoir perdu trois finales de Gand Chelem et débuter aussi mal dimanche et, finalement, s’imposer, c’est fort. Mais je tiens à souligner les belles scènes à la fin du match. On sentait qu’ils étaient potes, c’était un joli message envoyé. Dominic mérite ce titre plus que n’importe qui et il va changer de dimension. Je me souviens de mon premier titre en 2008 à Melbourne. C’est un immense soulagement. »

Interrogé sur l’extraordinaire difficulté de passer aussi vite du ciment à la terre battue, Novak Djokovic n’a pas nié le challenge: « On voit que Dominic Thiem et Sascha Zverev se sont retirés. Dans ma carrière, j’ai dû être confronté deux fois à ce genre de calendrier. Une année, après Flushing, j’avais basculé sur une rencontre de Coupe Davis sur terre battue indoor. On voit que Rafa a préféré zapper l’US Open pour s’entraîner. On verra ce qui va se passer. Mais c’est bien de rejouer aussi vite. »

https://rmcsport.bfmtv.com/tennis/us-open-djokovic-cet-incident-est-encore-la-et-il-sera-encore-la-un-moment-1976359.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.