Vainqueur lundi matin au Japon, à Chiba, devant Matsuyama, Tiger Woods a décroché son 82e succès sur le circuit PGA. Il égale le record de Sam Snead, établi il y a 54 ans.

A ce stade de sa carrière, Tiger Woods arrive encore à connaître des sentiments nouveaux. Ce lundi matin, l’Américain a remporté pour la première fois de sa carrière un tournoi en Asie, à Chiba, dans les faubourgs de Tokyo. Il faut dire que c’était la première fois que le PGA Tour organisait une épreuve au Japon et le public nippon, venu en nombre, a été gâté. L’icône Woods l’a en effet emporté avec trois coups d’avance sur la star locale, Hideki Matsuyama, au terme d’un tournoi qui s’est étalé sur cinq jours à cause des intempéries.

Pour le « Tigre », c’est un succès tout sauf anodin. C’est en effet le 82e de sa carrière sur le PGA Tour, ce qui lui permet d’égaler le record historique de Sam Snead, modèle de longévité, qui avait remporté son dernier tournoi en 1965, à 52 ans. Woods, à côté de lui, est une jeune homme, à peine quadra (43 ans). « 82, c’est un gros nombre, a-t-il réagi. C’est une question de régularité, et d’y arriver sur une longue période de temps. Je suis chanceux d’avoir eu cette carrière jusqu’ici. »

Elle a pourtant été mise entre parenthèses pendant de longs mois, où Woods a souffert du dos, entre autres pépins physiques, et subi plusieurs opérations. Capable de gagner à nouveau un tournoi en 2018, mettant ainsi fin à six ans de disette, l’Américain a remporté cette année le Masters, à Augusta, son premier Majeur depuis 2008, le 15e au total. Et à Chiba, il ne fait que confirmer son retour au premier plan. « Quand on voit toutes les blessures auxquelles il a dû faire face, mon dieu, il est encore jeune et joue de manière incroyable », s’incline Gary Woodland, le vainqueur de l’US Open. « Je ne savais vraiment pas si j’allais revenir et pouvoir rejouer à ce niveau », a reconnu Woods.

Le « Tigre » espère continuer sur sa lancée, continuer à durer, et bien sûr dépasser le total de Snead avec une 83e victoire. « Si j’arrive à jouer jusqu’à 52 ans, j’espère que ce sera le cas, s’est amusé Woods. Il y a quelques années, j’aurais répondu différemment. J’espère que j’arriverai à être aussi régulier dans ma quarantaine, et même au début de ma cinquantaine. » Et dès 2020, il se remettra en chasse du record le plus mythique qui soit, celui des 18 Majeurs de Jack Nicklaus.

http://www.sports.fr/golf/circuit-pga/articles/woods-s-offre-un-record-historique-2613659/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.