Christophe Urios vient de prouver une nouvelle fois qu’il n’avait pas sa langue dans sa poche. Interrogé en conférence de presse sur l’accord entre la Fédération et la Ligue, le coach de l’UBB a critiqué l’idée initiale de la FFR, qui souhaitait une liste très élargie pour ses matchs de l’automne: « Franchement, demander 42 joueurs sur deux mois, dans une période aussi difficile, c’est être complètement hors-cadre. C’est ne pas comprendre le problème des clubs. »

« La moindre des choses, c’est de faire en sorte de bien travailler ensemble »

« C’est impossible de demander ça, on vit l’enfer tous les jours, explique-t-il ensuite. Tu ne sais jamais comment tu vas faire, tu ne peux rien programmer, tu ne peux rien faire, la moindre des choses, c’est quand même de faire en sorte de bien travailler ensemble. »

Au départ, le XV de France voulait donc sélectionner 42 joueurs, avant de se limiter à 31 après les nombreuses discussions avec la LNR. Et chacun ne pourra finalement jouer que trois des six matchs disputés par les Bleus d’ici la fin de l’année, alors que le staff pourra changer son groupe à sa guise. « Le bon sens a fait parler sa science », juge Urios.

« Quand on demande 42 joueurs, c’est se foutre de la gueule du monde »

L’entraîneur bordelais était de toute façon réticent à voir partir autant de joueurs en sélection: « Evidemment qu’on veut que l’équipe de France soit la meilleure, mais je ne veux pas qu’on me fasse chier chez moi (sic). Quand on demande 42 joueurs, si on te prend six ou sept mecs dans une tournée de deux mois et qu’ils partent partout dans le monde, c’est se foutre de la gueule du monde. »

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/xv-de-france-pour-urios-demander-42-joueurs-c-est-se-foutre-de-la-gueule-du-monde-1992349.html

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.